Mon Site Gratuit : Horloge Virtuelle pour site internet Visions Prophétiques expliquées

 

  Bible et Calendrier Maya 

Histoire, Bible et Avenir révélé...

 

 

 

Fin du monde en 2027 :

http://www.leseditionsdunet.com/histoire-et-actualites/404-fin-du-monde-en-2027-patrick-dolciani-9782312002576.html

Livre « Fin du monde en 2027 » (14 pages affichées) :

http://www.u-reed.com/lecteur.php?id=270&width=580&height=848&bg=FFFFFF

 

 

Visions Prophétiques expliquées

 

Le temps des nations et les visions prophétiques :

Jérémie prophétisa depuis l’an 627 jusqu’à environ 585  av. notre ère (Jérémie 1, 1-3). En 609, dans le parvis du Temple, Jérémie annonçait la destruction de Jérusalem (ch. 26) ; peu après, en 607, Daniel et plusieurs autres captifs furent transportés à Babylone (Daniel 1, 1-7). En 606, Jérémie mit par écrit ses prophéties grâce à Baruch qui écrivit sous sa dictée ; cela faisait un récapitulatif de vingt-et-une années de prophéties. En 605, deux ans après le début de la première captivité, Jérémie annonça que cette captivité devait durer 70 ans et prédit la destruction de tout le pays de Juda (ch. 29, 10).

En 604, la deuxième année du règne de Nabuchodonosor, Daniel interpréta le songe du roi qui représentait la succession de quatre grands empires : ceux de Babylone, de Perse, de la Grèce et de Rome. Ce songe, celui d’une statue, commençait les « visions prophétiques » de la Bible, lesquelles sont liées au début de la captivité des Juifs à Babylone, à partir de 607 av. notre ère jusqu’à la crucifixion de Jésus en 27 de notre ère, et dont la dernière partie est l’Apocalypse de Saint Jean qui s’accomplira pendant sept ans avant le retour de Jésus.

Elles s’accompliront dans une première période de 633 ans (de 607 av. notre ère à l’an 27 de notre ère) et elles s’achèveront dans le dernier cycle de sept ans qui précèdera le retour de Jésus, pour accomplir un cycle complet de 640 ans (633 ans + 7 ans).

En 555 av. notre ère, 52 ans après le début du « Temps des nations », lequel est lié aux « visions prophétiques », Daniel recevait la vision des « quatre bêtes » (ch. 7) qui représentaient la succession des quatre grands empires, tout comme le songe de la statue du roi Nabuchodonosor 49 ans plus tôt.

En 553 av. notre ère, Daniel reçoit la vision du Bélier et du Bouc (ch. 8), laquelle complète la vision précédente ; le Bélier est l’empire Perse et le Bouc est la représentation d’Alexandre le Grand. Des précisions sont données au sujet de l’origine de l’Antéchrist dont la représentation principale est Alexandre le Grand lui-même sous la forme d’un Bouc ; l’ombre à venir d’Alexandre le Grand est incarnée par Antiochos IV Epiphane, lequel n’est que le type prophétique de l’Antéchrist à venir qui se manifestera juste avant le retour de Jésus.

En 538 av. notre ère, la première année du règne de Darius (ch. 9), Daniel lisait les prophéties de Jérémie et se rendit compte que ce prophète avait annoncé que la captivité de Babylone devait durer 70 ans ; il s’y trouvait lui-même depuis 69 ans et il comprit que les 70 ans arrivaient à leur terme. Il se mit à prier et à s’humilier devant Dieu. En réponse, il reçut la prophétie des soixante-dix « semaines d’années » (ch. 9).

Le premier départ en captivité des Juifs à Babylone se fit en 607 av. notre ère, le deuxième se fit en 598 sous Ezéchiel (2 Rois 24, 10-17 et Ezéchiel 1, 1-3) et le troisième se fit à la prise de Jérusalem en 587 av. notre ère (2 Rois 25, 8-11).

Le retour d’Exil ne se fera pas avant la prise de Babylone par Cyrus le Grand en 539 av. notre ère ; son Edit, publié en 538, permettait aux Juifs de retourner en Palestine et l’année suivante, en 537, fut celle du retour d’Exil 70 ans après l’année 607 av. notre ère, date du premier départ en captivité. Ainsi, 50 ans après la destruction de Jérusalem et du premier Temple, les Juifs rentrés d’Exil posèrent les fondations du deuxième Temple. Sa reconstruction dura 20 ans, de 537 à 517 av. notre ère (Esdras 6, 14-15).

Esdras entra de captivité en 458 av. notre ère, la septième année du règne du roi Artaxerxés I° Longue-Main (465-424 av. notre ère) et rétablit l’observation de la loi de Moïse l’année suivante, en 457 av. notre ère (Esdras 7, 7-10 & 10, 16-17) ; 80 ans s’étaient passés depuis le premier retour d’Exil en 537 av. notre ère. Néhémie entra de captivité en 445 av. notre ère, la vingtième année du règne d’Artaxerxés I° Longue-Main (Néhémie 5, 14).

La prophétie des « semaines d’années » de Daniel est annoncée pour s’accomplir à partir de « la parole ordonnant de rétablir et rebâtir Jérusalem » (Daniel 9, 25). C’est par conséquent le « rétablissement » de la loi de Moïse en 457 av. notre ère, sous Esdras, qui commence le décompte des « semaines d’années » du prophète Daniel. La muraille de Jérusalem fut reconstruite sous Néhémie en 52 jours (Néhémie 6, 15). Sept premières « semaines d’années » étaient annoncées (Daniel 9, 25) pour la reconstruction de la ville (places et remparts), soit 49 ans. Douze années s’étaient passées entre le « rétablissement de l’observation de la loi de Moïse » par Esdras (457) et le retour d’Exil de Néhémie (445) ; cela signifie que Jérusalem fut reconstruite après l’arrivée de Néhémie pendant une période de 37 ans (49 ans – 12 ans).

Soixante-neuf fois sept ans font 483 ans, jusqu’à la crucifixion de Jésus (Daniel 9, 26) ; nous remarquons qu’il y a effectivement 483 ans de l’an 457 av. notre ère (rétablissement de la loi de Moïse par Esdras) à l’an 27 de notre ère, date de la crucifixion de Jésus, à l’âge de 33 ans (car Jésus est né en l’an 7 av. notre ère).

Au sujet de l’Apocalypse de Saint Jean :

L’Apocalypse de Saint Jean est la suite et la conclusion du livre de Daniel.

Les visions prophétiques de Daniel sont reprises par la révélation de Jésus donnée à Saint Jean. Il s’agit du temps des nations, commencé en 607 avant notre ère, lors du premier départ en captivité des Juifs à Babylone, année qui fut aussi celle du départ de Daniel.

Les visions prophétiques de Daniel sont celles de la statue, des quatre bêtes ou empires qui se succèdent depuis le début du temps des nations en 607 avant notre ère.

Il s’agit des empires suivants : l’empire babylonien (tête de la statue et lion ailé), l’empire perse (poitrine de la statue et ours), l’empire grec (ventre de la statue et léopard) et l’empire romain (jambes de la statue et bête à 10 cornes).

Il y a aussi dans les visions de Daniel, celle du bouc (Grèce) et du bélier (Perse). L’empire Perse sera divisé à la mort d’Alexandre en quatre royaumes. De l’un d’eux s’éleva une corne, plus puissante que les autres, c’est Antiochos IV Epiphane (roi de Syrie). C’est lui qui persécuta les Juifs et de ce fait, il représentait aussi l’Antéchrist à venir.

Il y a aussi une corne semblable qui s’élève de la bête à dix cornes, mais il s’agit là de l’empire romain, et plus exactement tel qu’il apparaîtra quelques années avant le retour de Jésus, pendant l’accomplissement de l’Apocalypse elle-même (visions de Saint Jean).

La clé chronologique de la première venue du Messie est la prophétie des « semaines d’années » de Daniel au chapitre 9. Elle commence en 457, avant notre ère, au moment de l’édit d’Artaxerxés Ier Longue-main, roi perse de 464 à 424 avant notre ère pour rebâtir Jérusalem avec ses murailles. Il s’agit d’une période globale de 490 ans, mais à partir de 69 fois sept ans ou 483 ans, la prophétie indique que le Messie est « retranché » ; il s’agit de la crucifixion de Jésus (né en l’an 7 avant notre ère) en l’an 27 de notre ère à l’âge de 33 ans.

Ensuite le texte indique « Le peuple d’un chef qui surviendra détruira la ville et le sanctuaire, et ce chef finira par être emporté comme par une inondation. Jusqu’à la fin régneront les guerres et les dévastations qui ont été décrétées ». Il s’agit de la destruction de Jérusalem par les Romains en 70 de notre ère et des temps qui suivent jusqu’à l’accomplissement final de la soixante-dixième semaine d’années.

Les sept âges de l’histoire de l’Eglise sont représentés par les sept messages aux sept Eglises d’Asie Mineure, au début de texte de l’Apocalypse.

L’ensemble des cycles de l’histoire fait apparaître qu’il faut compter 2000 ans depuis la crucifixion de Jésus jusqu’à son prochain retour, placé dès lors en 2027 de notre ère.

L’Apocalypse doit s’accomplir dans une période finale de sept ans (soixante-dixième semaine d’années de Daniel chapitre 9), soit de 2020 à 2027, tandis que l’Union européenne succèdera à l’empire Romain…

Il y aura la manifestation de l’Antéchrist, dont le règne se situera dans la deuxième moitié du cycle de sept ans. Dans la première moitié de ce cycle les sept sceaux du livre de l’Agneau (Jésus) seront rompus. C’est au sixième sceau que se produira la chute du Diable et de ses anges. Au septième sceau l’Antéchrist apparaîtra, celui dont « la blessure mortelle sera guérie » (chapitre 13, verset 13). Il est écrit au chapitre 17, verset 8 : « Qu’elle était, qu’elle n’est plus et qu’elle reparaîtra ». Il s’agit d’un Chef d’empire, mort. Il sera ressuscité par la puissance du Diable, c’est-à-dire doté d’un corps physique immortel, comme celui des anges. Il s’agit d’Alexandre le Grand, fondateur de l’empire Grec, antithèse de Jésus (voir sa vie et l’âge de sa mort). Il sera accompagné du faux prophète, lequel sera également ressuscité par le Diable. Tous deux seront jetés « vivants » dans l’étang ardent de feu et de soufre au retour de Jésus, parce qu’ils auront déjà été ressuscités (chapitre 19, verset 20). Il s’agit là de ce que beaucoup n’ont pas compris, car ils n’ont pas étudié l’Apocalypse de Saint Jean comme il fallait le faire.

L’enlèvement de l’Eglise se fera à la « dernière trompette », c’est-à-dire à la septième, juste avant les sept coupes. Il y aura à la septième coupe la destruction de Rome, puis la bataille finale d’Harmaguédon.

 

 

Apocalypse de Saint Jean (suite et conclusion du livre de Daniel) : 

Apocalypse 1 v 1-3 :

Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt ; et il l’a signifiée, en l’envoyant par son ange, à son esclave Jean, qui a rendu témoignage de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus Christ, de toutes les choses qu’il a vues. Bienheureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie et qui gardent les choses qui y sont écrites, car le temps est proche!

 

Telle est l’introduction du livre de l’Apocalypse de Saint Jean, laquelle nous servira de conclusion. Certains disent que l’Apocalypse ne parle pas des « malheurs qui doivent arriver », mais qu’il s’agit d’une « œuvre d’initiation mystique ». Rien n’est plus faux : ils vous trompent ! Relisez l’introduction de l’Apocalypse : « … pour montrer à ses esclaves (serviteurs) les choses qui doivent arriver bientôt ». Il s’agit bel et bien d’un livre prophétique pour nous révéler les événements du futur !

 

Si la véritable signification des textes a toujours été cachée au peuple, c’est parce que ceux qui détenaient les premiers exemplaires de la Bible, et avaient le privilège de pouvoir les lire, n’avaient pas toujours la conscience tranquille ! Ils ne souhaitaient pas que le peuple connaisse toutes les vérités, de peur de se trouver eux-mêmes bientôt condamnés par lui ! Ils ne tenaient pas particulièrement à ce le peuple sache ce que la Bible disait des « questions d’argent » ou des « traditions humaines ». En clair, ce que contenait la Bible « dérangeait » le plus souvent ceux qui étaient chargés de l’enseigner ! Ils auraient même été tentés de la tenir fermée et attachée avec des chaînes tout autour, si cela n’aurait pas clairement trahi leur pensée ! Alors, ils se sont contentés de tenir certains textes « cachés » pour ne pas avoir à en parler.

 

Comprenez bien ceci : tant que la Bible demeurait entre les mains de quelques-uns, on parlait volontiers au peuple de certaines choses, mais on lui cachait tout ce que l’on ne voulait pas qu’il sache ! Cela s’appellerait de nos jours de la « désinformation » ! Savez-vous que la lecture de la Bible a été longtemps interdite ? Mais de nos jours « la connaissance a augmenté » grâce à l’invention de l’imprimerie et à la possibilité de trouver une Bible dans le commerce. La connaissance des textes prophétiques s’est ainsi répandue dans le monde entier.

 

Peut-être direz-vous : « A quoi bon, puisque personne ne comprend ce qui est écrit dans le livre de Daniel ou dans l’Apocalypse, et qu’il est possible de ce fait d’en interpréter le sens comme l’on veut ! ». En réalité, de nos jours, il est devenu réellement possible de comprendre les visions prophétiques à cause des « progrès de la connaissance » dont a parlé le prophète Daniel (12 v 4) : « Et toi, Daniel, cache les paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs courront çà et là; et la connaissance sera augmentée ».

 

Il se trouve que le livre de Daniel et l’Apocalypse de Saint Jean se complètent mutuellement l’un l’autre, exactement comme s’il s’agissait d’une seule et même œuvre, écrite par un seul auteur ! Dieu lui-même en est l’auteur ! Il a révélé ces choses, non pas en une seule fois, mais en plusieurs étapes, en envoyant à chaque fois ses anges. Ainsi, plusieurs visions prophétiques ont été accordées en premier lieu au prophète Daniel, et ensuite, quelques siècles plus tard, à l’apôtre Jean qui a reçu les dernières d’entre elles, lesquelles nous permettent aujourd’hui de comprendre tout l’ensemble du corps prophétique.

 

Si ces textes sont toujours difficiles à assimiler, c’est parce qu’ils ne devaient pas être compris avant « le temps », celui de la fin ! Car sinon, ils auraient été purement et simplement détruits par ceux qui les détenaient auparavant dans le cas où ils auraient « tout compris » ! C’était donc pour pouvoir assurer leur protection au cours des siècles qu’ils ont été codés. Ensuite, le décodage des visions prophétiques s’effectue de façon naturelle, dès que la Bible est mise en vente libre dans les commerces et que ceux qui souhaitent l’étudier puissent enfin le faire ! Le codage qui a été utilisé est celui de la « dispersion des éléments d’un puzzle caché dans le texte », c’est-à-dire que lorsqu’un texte paraît être écrit en clair, il ne l’est pas en réalité, à cause de l’absence de « certains éléments nécessaires » pour qu’il puisse être clairement compris : ce sont des « vides » ! C’est bien cette méthode qui a été utilisée pour « coder » les visions prophétiques ! Les « vides » qui se trouvent dans les textes de Daniel et de l’Apocalypse ne peuvent être « comblés » que grâce à une lecture systématique et assidue des deux livres, laquelle permet de trouver les éléments du « puzzle » qui manquent. Car les éléments à retrouver sont dispersés dans d’autres parties de l’ensemble des textes, soit dans le livre du prophète Daniel, soit dans l’Apocalypse ! Certains éléments du « puzzle » se trouvent également dispersés dans d’autres livres de la Bible, comme par exemple dans ceux des prophètes Zacharie et Ezéchiel, ou même dans les Evangiles ! Cependant, l’essentiel des éléments du « puzzle » reste dispersé dans les visons prophétiques elles-mêmes ! Par exemple, un « vide » qui se trouve dans un texte du livre de Daniel et rend sa lecture « obscure » est comblé par un élément qui se trouve dans l’Apocalypse de saint Jean, et cela est vrai aussi dans l’autre sens. Il est par conséquent indispensable de lire les deux livres car ils s’éclairent mutuellement l’un l’autre. Ceux qui ne lisent que l’Ancien Testament ne peuvent pas comprendre le livre de Daniel, car il leur manque l’Apocalypse de saint Jean pour les éclairer ; de même, ceux qui ne lisent que le Nouveau Testament, sans jamais lire les prophètes de l’Ancien Testament, ne comprendront pas l’Apocalypse qui restera obscure pour eux !

 

Pour trouver l’ensemble de tous les éléments du « puzzle » et les rassembler, il n’y a qu’une seule et unique méthode qui fonctionne : il faut étudier tous les textes des visions prophétiques sans exception, par des lectures répétées, et cela pendant des mois et des années ! Comprenons bien que ce codage des textes prophétiques a été rendu nécessaire, parce qu’il fallait qu’ils soient protégés de la destruction ! C’est dans l’esprit de celui qui étudie les textes, et nulle part ailleurs, que les « éléments du puzzle » qui manquent « ici et là » se rassemblent enfin peu à peu, jusqu’à ce que la lumière paraisse ! Différentes parties des textes s’éclairent mutuellement les unes les autres, mais il faut persévérer, sans cesse et toujours ! Ainsi, ceux qui ne croient pas réellement en Dieu abandonneront rapidement une telle recherche ! De même, ceux qui veulent se servir des Saintes Ecritures pour « faire de l’argent » seront en réalité préoccupés par « autre chose » et ne s’attarderont plus, car pour eux, « le temps c’est de l’argent » ! Mais tous ceux qui sont conduits par une foi authentique et qui persévèrent dans l’étude, vont de progrès en progrès jusqu’à ce que les textes deviennent de plus en plus clairs dans leur esprit ! Après des années, ils peuvent comprendre beaucoup de choses ! Il s’agit d’un « effet miraculeux », car aucun esprit humain n’aurait pu concevoir ni mettre en place un « complexe codé » comme celui que nous trouvons dans les visions prophétiques !

 

Mais aujourd’hui, l’étude persévérante des visions prophétiques qu’il fallait faire durant des années est une chose accomplie ! En 2005, cela faisait 25 ans que l’auteur avait étudié les visions prophétiques et avait également fait de nombreuses découvertes sur les cycles de l’histoire, mais il ne savait pas s’il fallait ou non livrer toutes ces choses à la connaissance du public, car il est certain que connaître les dates de l’Apocalypse à l’avance fait peur. Par ailleurs, celui qui les divulgue risque aussi de mettre « sa propre vie en danger » ! Mais le Seigneur Jésus le lui a demandé. Il a accepté et a été « conduit » pour cela : c’est pourquoi vous pouvez lire aujourd’hui ces lignes.

 

 

L’APOCALYPSE EN EQUATION :

 

Tableau de l’Equation Apocalyptique :

Les structures de l’Apocalypse :

Structures cycliques dévoilées des visions prophétiques, qui vont permettre dans un deuxième temps de dater les événements apocalyptiques :

1)      Les sept sceaux font : 7 x 180 jours, soit 1260 jours (42 x 30 jours) ;

2)      Les sept trompettes font : 7 x 180 jours, soit 1260 jours (42 x 30 jours) ;

3)      Les sept coupes font : 7 x 30 jours = 210 jours, car 1260 jours + 30 jours = 1290 jours (voir Daniel 12 v 11 pour « 1290 jours ») ;

4)      La bataille d’Harmaguédon fait : 45 jours, car 1335 jours – 45 jours = 1290 jours (voir Daniel 12 v 12 pour « 1335 jours »).

5)      Cycle apocalyptique complet fait : 1260 jours + 1260 jours + 30 jours + 45 jours = 2595 jours !

6)      Résolution : 1260 jours (sept sceaux) + 1290 jours (sept trompettes avec les sept coupes contenues dans la dernière d’ente elles) + 45 jours (bataille d’Harmaguédon) = 2595 jours !

 

 

Equation apocalyptique :

 

Le cycle de 2340 jours est à prendre en considération, car il nous explique cette révélation des 2300 jours ou « soirs et matins » ! En effet, c’est après 2340 jours que l’Eglise sera enlevée, mais c’est après 2300 jours accomplis depuis le début de l’Apocalypse que les deux Témoins, Elie et Moïse seront crucifiés, c’est-à-dire qu’ils auront achevé leur ministère ! Il y a une différence de 40 jours entre ces deux durées (2340 jours – 2300 jours).

 

Sept fois 180 jours font 1260 jours (180 jours = durée de chaque sceau et de chaque trompette) et, puisque les Deux Témoins auront commencé leur ministère, qui doit durer également 1260 jours, 40 jours plus tôt avant le début du 7° sceau, ils l’achèveront également 40 jours plus tôt avant le début de la 7° trompette. Il faudra donc retirer 40 jours aux 2340 jours accomplis (qui correspondent avec 13 fois 180 jours depuis le début de l’Apocalypse jusqu’au début de la 7° trompette) et il restera exactement 2300 jours ! Nous avons ici la preuve « scripturaire » ou « biblique » que les Deux Témoins commenceront leur ministère 1040 jours après le début de l’Apocalypse, c’est-à-dire après 4 fois 260 jours, suivant les divisions de 260 jours du cycle complet de 2340 jours (2340 jours = 9 x 260 jours = 13 x 180 jours).

 

Sachons enfin que 2340 jours font aussi trois fois 780 jours ou trois révolutions synodiques de la planète Mars (c’est-à-dire trois alignements Soleil – Terre – Mars). Les cycles apocalyptiques sont confirmés par les cycles célestes, mais il ne peut pas s’agir ici d’astrologie, car cela n’a aucun rapport avec la « divination astrologique ». Il faut y voir un rapport avec la planète Mars du point de vue des cycles astronomiques qu’elle détermine, c’est-à-dire des « durées » comme c’est le cas avec la Lune qui détermine les mois.

 

Le schéma apocalyptique, tiré du cycle de 2340 jours, inscrit de façon parfaite tous les cycles des visions prophétiques tirés de la Bible et, de plus, il correspond avec une valeur astronomique fondamentale que voici :

 

2340 jours = 3 x 780 jours (Mars) = 6,5 x 360 jours = 4 x 585 jours (Vénus).

Nous pouvons lui donner un nom : « Equation apocalyptique » !

 

 

Tableau : Le schéma des cycles apocalyptiques :

 

 « Equation Apocalyptique » fondée sur le cycle de 2340 jours : 9 x 260 jours = 13 x 180 jours.   

 

Premier Sceau : Cavalier Blanc.

 

            1° Cycle de 260 jours (4 x 260 jours = 1040 jours).

                       

Deuxième Sceau : Cavalier Rouge.                  

                       

            2° Cycle de 260 jours.  

                       

Troisième Sceau : Cavalier Noir.                      

                       

            3° Cycle de 260 jours.  

 

Quatrième Sceau : Cavalier Blême.                  

                       

Cinquième Sceau : Rassemblement des élus dans le ciel.                      

                       

            4° Cycle de 260 jours.  

                       

Sixième Sceau : Chute du Diable et de ses anges.                     

                       

            5° Cycle de 260 jours. Début de la manifestation des 2 Témoins. 5 x 260 jours = 1300 jours.      

Septième Sceau : Manifestation de la Trinité Satanique (Diable, Antéchrist et Faux Prophète).               

1° Trompette : Grêle de feu mêlée de sang sur le tiers de la terre.                     

                       

            6° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.     

                       

2° Trompette : Météorite jetée dans la mer sur le tiers des créatures.                

                       

            7° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.     

                       

3° Trompette : Météorite nommée « Absinthe » qui empoisonne les eaux douces.                      

                       

4° Trompette : Le jour et la nuit perdent le tiers de leur lumière.

 

            8° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.     

                       

5° Trompette : Un ange déchu ouvre le puits de l’abîme et libère les démons semblables à des sauterelles.                     

                       

            9° Cycle de 260 jours. Manifestation des 2 Témoins.     

                       

6° Trompette : Les quatre anges sont déliés pour assécher l’Euphrate et laisser passer une armée de 200 millions d’hommes.                       

                       

7° Trompette : Jugement des 6 premières Coupes.

 

            10° Cycle de 260 jours. Après l’Enlèvement de l’Eglise.

                       

7° Coupe et Bataille d’Harmaguédon.

         

                       

Au sujet de Babylone la Grande :

 

 

 

CHRONOLOGIE DE LA SUCCESSION DES EMPIRES PROPHETIQUES :

 

Le Lion (1° tête) : empire babylonien.

Babylone          Nabopolassar                626       605       21

Babylone          Nabuchodonosor           605       562       43

Babylone          Evilmérodach                562       560       2

Babylone          Nergal-Scharetser        560       556       4

Babylone          Laborosoarchad            556       556       0

Babylone          Nabonide                      556       539       17

L’Ours (2° tête) : empire perse.

Perse   Cyrus II le Grand                      539       529       10

Perse   Cambyse                                  529       522       7

Perse   Gautama                                  522       521       1

Perse   Darius I                                    521       486       35

Perse   Xerxès I (Assuérus)                 486       465       21

Perse   Artaxercès Longue-Main          465       424       41

Perse   Xerxès II                                  424       424       0

Perse   Sogdianus                                 424       423       1

Perse   Darius II Nothus                       423       404       19

Perse   Artaxercès II Mnémon             404       359       45

Perse   Artaxercès III Ochus                359       338       21

Perse   Arsès                                      338       336       2

Perse   Darius III Codoman                  336       331       5

Le Léopard (3°, 4°, 5° et 6° tête) : empire grec.

Grèce   Alexandre le Grand                   331       323       8

Egypte  Ptolémée I° Sôter (roi en 305)   323       283       40

Egypte  Ptolémée II Philadelphe             283       246       37

Egypte  Ptolémée III Evergète I°           246       221       25

Egypte  Ptolémée IV Philopatôr I°         221       203       18

Egypte  Ptolémée V Epiphane               203       181       22

Egypte  Ptolémée VI Philomêtôr            181       145       36

Egypte  Ptolémée VII Neos Philopatôr   145       145       0

Egypte  Ptolémée VII Evergète II         145       116       29

Egypte  Ptolémée X Sôter II                  116       107       9

Egypte  Ptolémée XI Alexandre I°         107       88        19

Egypte  Ptolémée XII Alexandre II        88        80        8

Egypte  Ptolémée XIII Neos Dionysos   80        58        22

Egypte  Bérénice IV (perte de Chypre)  58        55        3

Egypte  Ptolémée XIII Neos Dionysos   55        51        4

Egypte  Ptolémée XIV Dionysos II        51        47        4

Egypte  Ptolémée XV (époux de Cléopâtre VII) :

                                                           47        44        3

Egypte  Ptolémée XVI Caesar (mort en 30) :

                                                           44        31        13

Le Monstre (7° tête) : empire romain.

Rome   Auguste vainqueur à Actium     31 av.   14 ap.   44

Rome   Tibère (Julio-Claudiens)            14        37        23

Rome   Caligula (Julio-Claudiens)          37        41        4

Rome   Claude (Julio-Claudiens)           41        54        13

Rome   Néron (Julio-Claudiens) 54        68        14

Rome   Vespasien (Flaviens)                 69        79        10

Rome   Titus (Flaviens)                         79        81        2

Rome   Domitien (Flaviens)                   81        96        15

 

Premiers rois de la dynastie séleucide :

NB :     Noms :                                    Dates :

1          Séleucos I° Nikatôr                   305       280

2          Antiochos I°                             280       261

3          Antiochos II Théos                   261       246

4          Séleucos II Kallinikos                246       226

5          Séleucos III Sôter Keraunos      226       223

6          Antiochos III Mégas                 223       187

7          Séleucos IV Philopatôr              187       175

8          Antiochos IV Epiphane             175       164

9          Antiochos V Eupator                164       162

 

 

Antiochos IV Epiphane (175-164 av. notre ère) fut roi de la dynastie grecque séleucide, fils d’Antiochos III Mégas (223-187) et successeur de Séleucos IV Philopatôr (187-175). Il occupa l’Egypte pendant deux ans, mais les Romains l’obligèrent à restituer ses conquêtes. Il se retourna contre Jérusalem, fit périr les sept  Maccabées et leur mère car ils refusèrent de manger de la chair de porc. Mais le prêtre Mattatias Maccabée incita les Juifs à la révolte en 166 av. notre ère ; son fils, Judas Maccabée vainquit les généraux du roi avec l’aide de ses quatre frères, Jean, Simon, Jonathas et Eléazar (165-164), puis il prit Jérusalem. Antiochos IV Epiphane mourut lors d’une expédition en Orient en 164. Judas Maccabées fut battu par le général Lysias, mais il obtint finalement la liberté religieuse en 162.

L’énigme des têtes de la Bête (Apocalypse 17 v 9-11) :

« Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme (Rome) est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe (sixième), l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition ».

 

Ce passage signifie qu’il y a eu sept empires qui sont :

 

1)      l’empire babylonien : 1° tête (tombée) ;

2)      l’empire perse : 2° tête (tombée) ;

3)      a) l’empire grec (Macédoine) : tête non comptée, car elle n’est pas « tombée » ;

4)      b) l’empire grec (Grèce et Asie Mineure) : 3° tête (tombée) ;

5)      c) l’empire grec (Syrie) : 4° tête (tombée) ;

6)      d) l’empire grec (Egypte) : 5° tête (tombée) ;

7)      l’empire romain : 6° tête (celle qui « existe ») ;

8)      l’empire « romain » reconstitué de l’Antéchrist : « 7° tête » et, en même temps « 8° roi » (elle est du nombre des sept têtes précédentes – en comptant cette fois celle qui n’est pas tombée – et elle reparaîtra).

 

La tête non tombée est « Alexandre le Grand », fondateur de l’empire grec, divisé ensuite en quatre parties. Elle n’est pas comptée car elle doit reparaître au temps de la fin. Il s’agit de la Bête qui était et qui n’est plus, qui est en même temps « la septième tête et un huitième roi », étant lui-même du nombre des sept (rois) précédents, car il apparaît deux fois au lieu d’une seule. Cette tête va à la perdition, car il s’agit de l’Antéchrist. Cela signifie que le comptage des têtes est « perturbé » par l’une d’entre elles, celle « qui n’est pas réellement tombée » et que l’on ne compte pas pour cette raison, car « on ne doit compter que celles qui sont réellement tombées » pour « dresser l’énigme ». Lorsqu’il est dit que « l’une existe », il s’agit de l’empire romain (qui existait effectivement à l’époque de la révélation de l’Apocalypse à Saint Jean), compté alors comme une « sixième tête » (placée après la cinquième), ce qui signifie que l’Antéchrist à venir n’est pas issu de l’empire romain lui-même, mais de celui qui l’a précédé : l’empire grec. C’est ici que se trouve la clé de l’énigme : qui, dans l’empire grec, est « l’Antéchrist » qui doit reparaître ? Là nous comprenons effectivement qu’il ne peut s’agir que d’Alexandre le Grand ! Car quel autre grec que lui pourrait être à la fois « admiré » et « reconnu invincible » comme il l’a été ? C’est donc bien lui, car aucun autre ne peut lui être comparé : il est « Celui » qui était, qui n’est plus et qui doit reparaître ! Telle est la résolution de « l’énigme des têtes » de la Bête ! Elle sert à désigner Alexandre le Grand comme l’Antéchrist qui était (avant l’empire romain), qui n’est plus (à l’époque de l’empire romain) et qui doit reparaître au temps de la fin (à la reconstitution de l’empire romain) !

Nous avons ici l’indication que l’Antéchrist est un fondateur d’empire, « mort » car « il n’est plus », et qui doit « monter de l’abîme », c’est-à-dire du séjour des morts. Les habitants de la terre « s’étonneront en voyant la Bête » reparaître, c’est-à-dire l’Antéchrist, ancien fondateur d’empire : Alexandre le Grand, revenu à la vie. En effet, qui l’a annoncé à l’avance ? Et pourtant cela arrivera ! Il doit revenir dans un corps ressuscité, donc immortel. Qui vous a expliqué les visions prophétiques ? Ceux qui l’ont fait ne vous ont pas tout dit !

 

Ils vous ont en effet déjà parlé de Néron, à cause de la « marque de la Bête », le fameux « 666 », mais ont-ils compris ? Non, pas réellement, car ils n’ont pas pensé à la réincarnation ! Mais il semble, d’après les Saintes Ecritures qu’il y aurait au moins trois incarnations pour chaque âme car, d’une part Enoch se serait réincarné en Moïse qui devra revenir comme l’un des deux Témoins, et d’autre part, Elie se serait réincarné en Jean-Baptiste, lequel devra aussi revenir lui aussi comme l’un des deux Témoins ! Il en serait de même pour l’Antéchrist : paru une première fois en la personne d’Alexandre le Grand (356-323 av. notre ère), il serait déjà revenu deux fois : d’abord en la personne d’Antiochos IV Epiphane (175-164 av. notre ère), puis en celle de Néron (37-68 de notre ère) ! Sa troisième apparition en tant qu’Antéchrist doit se faire dans un corps immortel, ressuscité par la puissance du Diable ! Alors nous comprenons mieux pourquoi le nom de Néron correspondait (en valeur numérique) à « 666 », la marque de la Bête. Il réapparaîtra en tant qu’Alexandre le Grand « ressuscité », faisant « oublier » ses deux autres incarnations d’une part en « Antiochos IV Epiphane » et d’autre part en « Néron », lesquelles n’auraient trompé personne !

 

Dans l’Antiquité, chaque lettre avait une valeur numérique car il n’y avait pas de chiffre (le système décimal fut inventé en Inde). Le « A » ou « ? » comptai « 1 », le « B » ou « ? » comptait « 2 », etc. Arrivé à la 10° lettre, celle-ci comptait « 10 », mais la 11° lettre comptait « 20 », la 12° lettre comptait « 30 », etc. Arrivé à la 19° lettre, celle-ci comptait « 100 », la 20° lettre comptait « 200 », la 21° comptait « 300 » et la 22° comptait « 400 ». Ainsi, la valeur numérique des lettres « CESAR NERON » en hébreu (qui compte 22 consonnes) est, d’une part (Qof, Samekh, Rèch) : QSR (100 + 60 + 200 = 360) ; et d’autre part (Noun, Rèch, Vav, Noun) : NRON (50 + 200 + 6 + 50 = 306). La somme « QSR NRON » fait : 360 + 306 = 666. L’addition de toutes les lettres numériques du nom complet en une seule fois est : 100 + 60 + 200 + 50 + 200 + 6 + 50 = 666. La difficulté de la reconnaissance de l’Antéchrist avec ce code venait du fait que Néron, reconnu de son vivant comme « l’Antéchrist » par de nombreux chrétiens, est mort depuis longtemps et que l’on n’avait pas pensé à la réincarnation ; plus difficile encore était le fait de comprendre que l’Antéchrist devait revenir dans le futur avec un corps immortel, « ressuscité » par la puissance du Diable. Pourtant, lorsque Jésus sera revenu il est bien précisé dans Apocalypse 19 v 20, que l’Antéchrist et le Faux prophète seront jetés « vivants » dans l’étang ardent de feu et de souffre ! Or il faut que le corps ait d’abord été ressuscité avant de pouvoir être jeté dans l’étang ardent de feu et de soufre car, pour tous les autres, cela ne se fera pas avant la « dernière résurrection » laquelle précède le jugement dernier (Apocalypse 20 v 11-15). C’est ainsi que les Saintes Ecritures présentent de sérieuses difficultés pour être comprises, mais leur étude approfondie, grâce à la méthode des « lectures répétées », provoque à l’intérieur de l’esprit humain une « mise en ordre » progressive des divers éléments du « puzzle caché » de la révélation prophétique, si bien que ceux qui, grâce à leur foi, les étudient sans relâche comprennent à un moment donné leur véritable signification ! Mais il faut les étudier pendant plusieurs années. Cette méthode d’occultation des Saintes Ecritures a été voulue par la prescience divine à cause de ceux qui n’y croient pas et pour qui ces choses devaient restées cachées ! En effet, le « profane » qui lit le texte de l’Apocalypse pour la première fois ne peut pas le comprendre et il fallait qu’il en soit ainsi ! Mais de nos jours, l’Apocalypse de Saint Jean est expliquée et révélée de façon providentielle  car nous sommes arrivés au temps de la fin, selon Daniel 12 v 8-9 : « Et moi, j’entendis, mais je ne compris pas. Et je dis : Mon seigneur, quelle sera l’issue de ces choses ? Et il dit : Va, Daniel ; car ces paroles sont cachées et scellées jusqu’au temps de la fin ».

 

Notons enfin que ceux qui prêchent l’Evangile pour « faire de l’argent » ne comprennent pas la signification cachée des Saintes Ecritures, et ils seront ainsi « piégés » au moment de l’accomplissement des visions prophétiques : il n’y aura pas de salut pour eux !

 

 

 

Les articles du site

Voir aussi:

Site “Histoire, Bible et Avenir” :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/

 

Histoire, Bible et Avenir :

Les Articles :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/les_articles_du_site.htm

Introduction (Histoire) :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Introduction.htm

Création expliquée :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Creation.htm

Livre d’Enoch : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/livre.htm

Déluge et histoire depuis Abraham jusqu’au Christ :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Deluge.htm

Cycles du calendrier Maya et Bible :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/cycles_calendrier_maya_et_bible.htm

Astronomie et calendrier Maya :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/astronomie_et_calendrier_maya.htm

Histoire : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/histoire.htm

Jésus : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/jesus.htm

Doctrine biblique du salut :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/doctrine_biblique_du_salut.htm

Les constructions des anges :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/constructions_des_anges.htm

Les Grandes Pyramides :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Grandes-Pyramides.htm

Visions prophétiques expliquées :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/visions-prophetiques-expliquees-daniel.htm

Visions prophétiques de Daniel : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/visions.htm

Vision sur la Côte d’Azur :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/vision-apocalyptique.htm

Apocalypse de Saint-Jean :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/apocalypse_de_saint_jean.htm

Apocalypse expliquée:

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/apocalypse_expliquee.htm

Les clés de l’Apocalypse:

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/les_cles_apocalyptiques.htm

Antéchrist et faux prophète :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/antechrist-et-faux-prophete.htm

La Nouvelle Jérusalem :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/nouvelle_jerusalem.htm

Bible expliquée :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/bible-expliquee.htm

Schémas des cycles :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Schemas-cycles-historiques.htm

Chronologie : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/chronologie.htm

Mission : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/Mission.htm

Journal : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/journal.htm

Archives – Journal : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/archives_du_journal.htm

Archives – Journal suite : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/archives_du_journal_suite.htm

Nouvelle page avec « Les Grandes Pyramides » : Site “Histoire, Bible et Avenir”.

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/nouvelle_page_1.htm

Ovnis et anges :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/ovnis_et_anges.htm

Vision de Wilkerson :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/la_vision.htm

Témoignage de Patrick DOLCIANI :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/temoignage-patrick-dolciani.htm

Notice rectificative et explicative :

http://astronomiecycleshistoireetprophties.eu/notice_rectificative_et_explicat.htm

 

Retour à l'Index :

CYCLES_calendrier_mésoaméricain_Bible

Contact : @  dolcianipatrick@hotmail.fr

 

 

 

Fin du monde en 2027 :

 http://www.leseditionsdunet.com/histoire-et-actualites/404-fin-du-monde-en-2027-patrick-dolciani-9782312002576.html

 

Livre « Fin du monde en 2027 » (14 pages affichées) :

http://www.u-reed.com/lecteur.php?id=270&width=580&height=848&bg=FFFFFF

 

 

abri de piscine | serveur vocal | test qi gratuit | Retour affectif | Filtre d'amour

 

 

référencement

Visiteurs

création sites internet

 

compteur gratuitlien

 

 


statistiques